Nadir

40 mins, performance, 2019 - montrée à l'occasion de "Foudre" Festival des arts et du vin, une invitation d'Alain Michard, à Hôtel Dieu, Rennes. © photo Estelle Chaigne

 

Assise au milieu d’un public invité à s’allonger sur des oreillers de voyage en guise de bouée, j’adapte une préface de roman, à tâtons j’en dresse le décor. Il s’agit d’une narration à caractère spéculatif qui dérive à partir de la 1ère scène de L’Immortalité de Milan Kundera, au bord d’une piscine. Se dresse ainsi comme une enquête du bon décor, du bon point de vue, de l’élargissement et raccord possible de l’imaginaire à l’espace présent. Les connexions littéraires, architecturales, textiles, historiques, anecdotiques se multiplient et circulent entre les documents, le passé, le quotidien, le lieu et l’instant présent, invitant le spectateur à la rencontre.

kundera_edited.jpg
foudre-angele©estellechaigne-2.jpg
pisc13.jpg
pisc5.jpg
_K5A1013.JPG
IMG_1039_edited.jpg
foudre©estellechaigne-35.jpg
DSC_3667_1572779604169.JPG